Archives 2021 (en cours de constitution)


Leçons, pour le Fonds européen de défense, de l’Action préparatoire sur la recherche de défense (PADR),et du Programme de développement de l’industrie de défense européenne (EDIDP)

Cette étude , demandée par le sous-comité « sécurité et défense » du Parlement européen, et qui vient d’être publiée, a été coordonnée par Maître Frédéric Mauro, avocat au Barreau de Bruxelles et chercheur associé à l’IRIS, membre du Bureau d’EuroDéfense-France. Celui-ci en est également un des trois auteurs.

le Fonds Européen de Défense ne résoudra pas à lui seul tous les problèmes liés à la fragmentation et donc à l’inefficacité des marchés européens de défense. Seuls les États membres peuvent le faire, en travaillant de bonne foi avec la Commission pour décider du programme de travail du FED et de l’affectation des fonds. Pour ce faire, il sera essentiel de ne pas confondre le but – la création d’une base industrielle européenne de défense et de technologie (EDTIB) forte et compétitive, les routes à suivre – l’inclusivité par une large coopération transfrontalière et la volonté d’atteindre l’autonomie stratégique, et les moyens – des projets de recherche financés par le FED.


Message du nouveau président d’EuroDéfense-France

Chers membres d’EuroDéfense-France,

À l’issue de notre Assemblée générale de ce jeudi 15 avril, votre Conseil s’est réuni et m’a élu Président de l’association succédant ainsi à Patrick Bellouard qui, après 5 années de mandat, devait statutairement quitter ses fonctions.

Je crois pouvoir me faire ici la voix et la plume de chacune et de chacun d’entre vous pour lui exprimer notre reconnaissance du travail accompli, et pour ce mélange de gentillesse et de détermination avec lesquelles il a conduit notre action. Il laisse une association qui est non seulement connue, appréciée, entreprenante et en très bon état de marche, mais qui est engagée dans de nouveaux projets concernant notre défense et notre sécurité.

Lourde tâche car, avec les nuages chargés d’électricité qui s’amoncellent à l’horizon, nous ne manquerons pas de sujets de réflexion. Et, avec la présidence française de l’UE en 2022, et celle du réseau EURODEFENSE qui va traditionnellement de pair, nous ne manquerons pas d’opportunités pour proposer des idées à ceux qui sont à la manœuvre. La réflexion longue, celle qui prend ses racines dans l’expérience des anciens, qui poursuit vers les désirs d’avenir des plus jeunes, et qui transmet aux décideurs du présent, voilà bien un des objectifs d’une association comme la nôtre.

Pour ma part je suis déterminé à assumer l’héritage de mes prédécesseurs (et notamment à conduire à bien les initiatives de la présidence sortante) tout en engageant les évolutions d’organisation ou de méthode que les événements rendront nécessaires. Il sera bon d’élargir le recrutement. Il faudra trouver de nouvelles ressources budgétaires en cohérence avec nos ambitions. Et nous aurons besoin d’animateurs pour conduire les nouveaux projets. Votre participation active à ces initiatives sera donc sollicitée.

Souhaitons que, très rapidement, nous puissions retrouver le chemin des vrais petits déjeuners, des séminaires et colloques en amphis, des ambiances de réunions en salles, des échanges d’opinions autour d’un verre, des apartés et conciliabules sans masque, bref de la vraie vie et du partage amical.

Jean FOURNET


Armement : la nécessité de la coopération

Patrick Bellouard, notre président, et Cyrille Schott, membre de notre Bureau, viennent du publier un article dans La Tribune, article qui répond à celui paru aussi dans La Tribune sur les supposées erreurs allemandes de la France